Fausse vesse de loup - Enterydium lycoperdon - 5026

5026

Nouvelle Espèce

La Fausse Vesse de loup, Enterydium (ou Reticularia) lycoperdon, fait partie des Myxomycètes, organismes énigmatiques à mode de vie complexe* (Photos planche Tourly (60), sur le tronc d’un très vieux saule, les 19 et 23/03/2017, pour voir l'évolution ; panoramique, bel exemplaire sur une vieille buche, dans mon jardin, Chaumont (60), le 15/05/2019)

*Pour en savoir plus, voir sp5012

Plus de détails

En savoir plus

La planche montre la fin du stade «plasmode» durant lequel, cet organisme, mou et visqueux, peut de déplacer pour rechercher sa nourriture (champignons, bactéries,…) qu’il digère par phagocytose (ce qui le rapproche du monde animal). Il se couvre alors d’une «coque» légèrement indurée, rosâtre et nacrée, contenant une chaire molle et rose. Au bout de quelques jours, cette enveloppe durcit et devient grisâtre et craquelée. La chaire se transforme alors en une masse brunâtre, pulvérulente, faite de spores qui vont assurer la reproduction et la propagation de la fausse vesse de loup (ce qui la rapproche des champignons). 

Voir aussi [sp5012], où plusieurs liens dirigent vers des documents intéressants sur le comportement des blobs.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Fausse vesse de loup - Enterydium lycoperdon - 5026

Fausse vesse de loup - Enterydium lycoperdon - 5026

La Fausse Vesse de loup, Enterydium (ou Reticularia) lycoperdon, fait partie des Myxomycètes, organismes énigmatiques à mode de vie complexe* (Photos planche Tourly (60), sur le tronc d’un très vieux saule, les 19 et 23/03/2017, pour voir l'évolution ; panoramique, bel exemplaire sur une vieille buche, dans mon jardin, Chaumont (60), le 15/05/2019)

*Pour en savoir plus, voir sp5012

30 autres produits dans la même catégorie :