Ramalina fraxinea morpho. luxurians - fruticuleux corticole - 1732

1732

Nouvelle Espèce

Ramalina fraxinea morpho. luxurians est un Lichen fruticuleux corticole, se distingue de l'espèce type, fraxinea [voir sp1731], par les petites lanières qui ourlent densément les thalles ; cette forme, peu fréquente, est signalée ici pour la première fois dans l'Oise (Photo Biscuiterie Lemarié, ZAC de Chaumont-en-Vexin (60), le 06/04/2017 ; panoramique, illustration de la note ci-dessous)

Pour en savoir plus

Voir la publication ci-dessous

Plus de détails

En savoir plus

Note publiée dans la Revue FLORALIRE (Association des Botanistes et Mycologues Amateurs de la Région de Senlis, ABMARS) n° 66, décembre 2018, p. 24 

Un Lichen nouveau dans l'Oise : Ramalina fraxinea (L.) Ach. morpho. luxurians

Par Philippe OTT d'ESTEVOU

Les Lichens sont classés parmi les champignons. Pour rester simple, ils correspondent à l'association symbiotique entre un champignon (mycobionte) et une algue, verte ou brune selon les cas (photobionte). Le champignon forme le thalle, le lichen à proprement parler, soit environ 90% de l'organisme, tandis que les algues sont intégrées dans les tissus sous forme cellulaire.

L'espèce Ramalina fraxinea (L.) Ach. est relativement courante (pl. 1). C'est un Lichen fruticuleux corticole : ayant un thalle en lanières, comme les Usnées, et vivant sur l'écorce d'arbres feuillus, ici sur érable sycomore et sur un fond de Pleurosticta acetabulum (Lichen foliacé corticole). Les thalles, pendants, peuvent atteindre 10 à 30cm et sont de teinte vert glauque. Les lanières sont larges dès la base (1-3cm), un peu vrillées et à surface ridée, voire réticulée. Les apothécies (organes contenant les spores) sont fréquentes, parfois abondantes, souvent grosses (Ø 3-8mm ; pl. 2), d'abord concaves, puis plates à convexes. Elles se développent aussi bien à la périphérie du thalle qu'à sa surface. L'algue symbiote est du type Trebouxia, algue verte.

Le morphotype Ramalinea fraxinea (L.) Ach. luxurians se distingue de la forme type par la présence de laciniures courtes (1-1,5cm) densément groupées tant à la surface qu'à la bordure des lanières (pl. 3). Une vue d'ensemble (pl. 4) montre clairement que cette modification est accidentelle et qu'elle n'affecte qu'une partie des lanières d'un individu normal. En ce sens, elle pourrait presque être considérée comme résultant d'une cristation, phénomène courant chez les plantes supérieures.

Observée sur le parking de la biscuiterie Lemarié à Chaumont-en-Vexin le 04/06/2017, ce morphotype peu commun n'est actuellement signalé que dans une dizaine de départements français et pour la première fois dans l'Oise.

Merci à Jean-Pierre GAVÉRIAUX qui a eu l'amabilité d'expertiser notre Lichen.

Bibliographie sommaire :

VAN HALUWYN C., ASTA J. et GAVÉRIAUX J. P. (Coll.) (2013).- Guide des Lichens de France, Lichens des arbres.- Belin Édit., 240 p. (pp. 136-137)

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Ramalina fraxinea morpho. luxurians - fruticuleux corticole - 1732

Ramalina fraxinea morpho. luxurians - fruticuleux corticole - 1732

Ramalina fraxinea morpho. luxurians est un Lichen fruticuleux corticole, se distingue de l'espèce type, fraxinea [voir sp1731], par les petites lanières qui ourlent densément les thalles ; cette forme, peu fréquente, est signalée ici pour la première fois dans l'Oise (Photo Biscuiterie Lemarié, ZAC de Chaumont-en-Vexin (60), le 06/04/2017 ; panoramique, illustration de la note ci-dessous)

Pour en savoir plus

Voir la publication ci-dessous

30 autres produits dans la même catégorie :